RETOUR SUR l'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE D’ENGINEERS EUROPE Actualités IESF Partenariat IESF/  Institut EuropIA

IESF PARTICIPE AU SERVICE NATIONAL UNIVERSEL (SNU)

IESF PARTICIPE AU SERVICE NATIONAL UNIVERSEL (SNU)    

 

SNU_LOGO_RVB_VDEF-e1679565713796

 

IESF a participé au Service National Universel (SNU) en accueillant deux jeunes filles de la promotion 2022 quelques heures par semaine toute l'année jusqu'en juin 2023 pour la phase II de leur parcours.

L'objectif de leurs missions était de "dépouiller" les archives d'IESF en mettant en exergue les textes historiques de valeurs que nous avions.

 

Cela nous a permis notamment de retrouver des textes du mandat de présidence de Gustave Eiffel pour l'utilisation du centenaire de sa mort en 2023.

 

D'autres missions diverses leurs ont été confiées.

 

Nous vous invitons a consulter ci-dessous le témoignage des deux jeunes filles volontaires SNU : description de leurs missions et expériences au sein d'IESF.

 

 

Elise Leneuf, élève de première 

MicrosoftTeams-image1

"Après avoir effectué mon stage de deux semaines à la fin de mon année de 2de , j’ai cherché une mission d’intérêt général afin de remplir la deuxième phase de mon parcours SNU. Ce qui m’a d’abord plu à propos de la mission proposée à l’IESF a été le côté historique des archives, dans l’idée de contribuer à la sauvegarde et à la diffusion d’une partie de l’Histoire des Sciences, la proximité du lieu par rapport à mon lycée et à mon domicile ainsi que les horaires flexibles (c’est-à-dire que les heures pouvaient être réparties tout au long de l’année). Après un court entretien, ma demande de candidature a été acceptée et j’ai pu commencer ma MIG à l’IESF.

 

Dans un premier temps j’ai travaillé aux archives. Ma mission consistait à scanner une partie des archives, généralement des Procès Verbaux ou des articles scientifiques, à l’aide d’un logiciel sur mon téléphone (CamScanner). Les archives à scanner étaient sélectionnées soit à l’avance par M. Dambreville ou Maelys (volontaire SNU), soit pendant que je venais à l’IESF. J’ai trouvé ce travail de recherche intéressant quoiqu’un peu redondant, ce qui a amené M. Dambreville à me proposer de créer une petite animation du logo de l’IESF pour les colloques de la Journée Nationale de l’Ingénieur. Je m’y suis donc intéressée et j’ai découvert des sites internet (Videobolt et Renderforest) permettant de faire des animations de logo simples, mais les résultats étaient assez limités puisque nous devions nous contenter des modèles proposés. C’est lorsqu’on m’a demandé de faire des petites séquences d’introduction/transition pour les vidéos récapitulatives des JNI que la créativité a pu davantage se développer. Grâce au logiciel Blender, j’ai créé de courtes animations. J’ai trouvé ce travail très amusant et intéressant car j’ai pu découvrir un logiciel qui m’a permis d’être un peu plus « libre » artistiquement parlant. Enfin, j’ai réalisé des modèles d’introduction à mettre avant des vidéos sur différentes plateformes (TikTok, Instagram...) sur le site internet Canva.

 

Globalement, j’ai beaucoup apprécié ma MIG à l’IESF. D’une part, le travail d’archives m’a permis d’un peu me plonger dans l’Histoire (à la fois scientifique mais aussi en général, je pense notamment aux Procès Verbaux qui relataient parfois des emprisonnements/déportations des membres de l’association pendant la Seconde Guerre Mondiale avec un regard en avance de plusieurs décennies, voire de plus d’un siècle, sur les documents que j’ai pu trouver. D’autre part, le travail sur le logo de l’IESF et les introductions de vidéos m’a permis de me replonger dans l’animation ainsi que de (re)découvrir et de me familiariser avec divers logiciels d’animation. Je ne m’attendais pas à terminer ma mission en faisant de l’animation, mais la vie est pleine de rebondissements et il a été fort intéressant de réaliser un travail diversifié au sein de l’IESF.

 

Je suis contente d’avoir fait ma MIG à l’IESF car je ne connaissais pas cette association. Je n’ai pas été surprise de savoir qu’une telle organisation existe, néanmoins j’ai été étonnée de voir l’ensemble des différents projets menés, comme les Colloques par exemple. Cette expérience m’a permis de découvrir l’IESF et la vie au sein d’une association. J’ai aussi pu rencontrer diverses personnes, avec qui j’espère garder contact dans ma vie professionnelle future."

 

Maÿlis Hoyaux, élève en terminale 

MicrosoftTeams-image

"Je m’appelle Maÿlis Hoyaux, j’ai 17 ans et je suis en terminale au lycée Gerson en spécialités mathématiques et physique-chimie.

 

J’ai participé en juillet 2022 à la première phase du Service National Universel: le séjour de cohésion. Ce séjour m’a permis de développer une culture de l’engagement et un esprit d’entraide et de cohésion à travers le sport et les activités d’équipes. Les journées étaient organisées autour de différents thèmes comme la défense et la sécurité où des officiers de police sont venus présenter leurs métiers et responsabilités.

 

La deuxième phase du SNU est la mission d’intérêt général. Cette mission représente 84h de volontariat dans une association d’intérêt général.

 

J’ai choisi IESF parce que j’en avais déjà entendu parler par mon grand-père qui en fait partie et parce que l’association s’inscrit dans la continuité de mon projet d’orientation puisque je voudrais devenir ingénieure.

Mon rôle était de numériser les archives de l’association. Ainsi je me suis occupé des photos des présidents ou de divers articles comme la présentation par Gustave Eiffel de sa tour pour l’exposition universelle de 1889 avec le plan originel des différents pavillons. Dans ce rapport de séance, il est inscrit toutes les réactions de l’audience au discours d’Eiffel avec les applaudissements et félicitations.

 

Quoique étant un travail long et parfois fastidieux (pour certains longs articles), j’ai trouvé ce saut dans l’histoire de l'ingénierie française très intéressant. Il était particulièrement fascinant de dresser des comparaisons entre l’époque et aujourd’hui. Là où en 1877, lors de la découverte du téléphone tout le monde s'émerveille de pouvoir entendre quelqu’un qui se situe dans la pièce d’à côté, aujourd’hui, il est normal de pouvoir communiquer en quelques secondes avec un interlocuteur à l’autre bout de la planète. 

 

Ce volontariat m’a permis d’en apprendre plus sur l’histoire d’un point de vu scientifique et de me conforter dans mon choix d’orientation. "

 

Bravo à toutes les deux pour leurs engagements auprès d'IESF.

 

 

 

Retour

ILS NOUS SOUTIENNENT

L'AÉRO RECRUTE by GIFAS
L'AÉRO RECRUTE by GIFAS
 

ABONNEMENT AU FLASH INFO

Newsletter

Email :

NOUS SUIVRE :