Comité Energie

 

L’objectif du Comité Énergie est de réaliser des études innovantes sur les énergies, du point de vue scientifique, technologique et économique - limité au coût complet de chacune des énergies pour ce dernier point -, domaines spécifiques aux Ingénieurs et Scientifiques, études conduisant à des propositions crédibles et réalisables, dans une temporalité adaptée.

 

L’objectivité et la rigueur, propre à leur Éthique, et la neutralité politique sont les règles de base. La « voix » des Ingénieurs et Scientifiques doit pouvoir être entendue et comprise non seulement par le million d‘ingénieurs et scientifiques de France, mais aussi par le monde médiatique, industriel, économique et politique ; elle doit donc être accessible à tous ces publics, quitte à être formulée sous des formes diverses adaptées à certains d’entre eux.

La « voix » des Ingénieurs et Scientifiques doit être un atout fondamental pour la promotion de leur métier, dans l’intérêt national.

 

Le Comité Énergie, riche de nombreux membres, fonctionne un peu comme un réseau d’experts, chacun apportant sa contribution sur les connaissances de son domaine. La plupart participent à l’élaboration, la rédaction et la diffusion. Il accueille favorablement tout candidat résolu à contribuer efficacement à son action.

 

 

Le cahier n°11 sur la Transition énergétique, 138 pages sur les coûts et prix de toutes les énergies, « du puits à la roue » , dans le Monde, l’Europe et la France, avait permis de révéler l’extrême diversité des situations, y compris pour une même énergie.

Elle a aussi conduit à « découvrir » des atouts français, insuffisamment exploités dans la transition énergétique en France et donc de proposer des solutions ; deux études sur la transition énergétique ont été produites en 2014. Le développement trop rapide des électricités intermittentes prioritaires, dans le cadre de la libéralisation du marché européen, et celui insuffisant du bois énergie ont été les sujets traités en 2015 et 2016. Les prochains sujets seront d’une part le stockage des énergies - en particulier le développement des batteries s’effectue dans une temporalité inadaptée par rapport à celle des électricités intermittente s- et d’autre part la mobilité et l’hydrogène en partenariat avec le comité transport. Le comité Energie participe activement au Comité Environnement sur la COP21 et suivante.

 

 

 

CompositioN du comité :

 

 

 

Activités et publications :

 

Assemblée Nationale, 1er août 2014 :

 

 
Dernière modification : 05/04/2018

ILS NOUS SOUTIENNENT

 

ABONNEMENT AU FLASH INFO

Newsletter

Email :

NOUS SUIVRE :