OPÉRATION INGÉNIEUSE - PRIX DE LA FEMME INGÉNIEURE Actualités Membres et Partenaires Découvrez les lauréats des trophées des ingénieurs du futur 2021

Concours Génération Égalité 2021-2022

Concours Génération Égalité 2021-2022      

 

Les métiers ont-ils un genre ?

 

A l'occasion du Concours Génération Égalité 2021-2022, la Conférence des Grandes Écoles a choisi un sujet des plus actuels. 

concours-CGE-2021-V5

 

En effet, vaste question que celle du genre. Cette fois, nous nous la poserons dans le prisme du travail : les métiers sont-ils genrés par nature ? 

 

Pour nous aider à mieux cerner la question, quelques chiffres : en 2018, une enquête du Centre d'Information et Document Jeunesse montrait que seulement 17% des métiers étaient mixtes (à savoir une répartition de minimum 40% d'un des deux sexes). Plus globalement, sur les 87 familles de métiers, 13 sont mixtes !

 

De ce fait, on retrouve des sous-représentation de l'un ou l'autre dans des secteurs et métiers. Par exemple, les femmes sont beaucoup moins présentes dans les métiers informatiques alors qu'elles sont sur-représentées dans les fonctions des Ressources Humaines. 

 

Il existe de nombreuses statistiques disponibles sur la répartition des hommes et femmes dans X milieu, notamment dans les fonctions d'ingénieurs grâce à l'Enquête réalisée par l'IESF. 

 

Il est aussi intéressant de regarder la source de ces disparités. Une récente enquête de l'AFMD-CGE met en exergue le point suivant : on ne remarque aucune progression dans les stéréotypes de genre chez les jeunes diplômés. En revanche, si la progression est nulle, 61,1% des interrogés attribuent l'une des 23 qualités présentées dans l'enquête comme propre à un genre.

Nul besoin de jeter la pierre à qui que ce soit, l'important est d'arriver à identifier la provenance des ces stéréotypes véhiculés par de nombreux messages : publicités, traditions, politiques etc. On remarque aussi que ces disparités de répartition ont également des causes plus "matérielles" : conditions de travail, rythmes, matériels, manque de moyens dans la lutte contre le sexisme ...

 

Le sujet étant vaste et riche, c'est la raison pour laquelle la CGE invite l'ensemble des étudiants des écoles membres à participer en soumettant un projet au format libre. L'objectif est de mobiliser et sensibiliser les esprits à ses interrogations qui sont et seront encore plus présentes dans un futur proche.

 

Les inscriptions sont ouvertes depuis le 18 novembre 2021 et se prolongent jusqu'au 18 février 2022 pour tous les étudiants membre d'une école de la CGE.

 

Envie de participer ? 

 

cliquez ici pour vous inscrire

 

 

Retour

ILS NOUS SOUTIENNENT

 

ABONNEMENT AU FLASH INFO

Newsletter

Email :

NOUS SUIVRE :